Daily Archives: December 26, 2011

E-cigarette : j’arrête de fumer du tabac – JOUR 4

Published by:

Retour à la cigarette-tabac : un échec instructif.
J’ai repris la cigarette à combustion ! (Celle qui est remplie de tabac 😉

Pourquoi donc ? Simplement par ce que ma cigarette électronique était trop dosée. Je vais bien sûr reprendre la cigarette à microprocesseur dès que j’aurais un e-liquide plus faiblement dosé.
J’ai fumé comme d’habitude pendant les trois premiers jours. Une habitude qui pourrait sans doute être quantifiée en « nombre de bouffées par heure » ou par jour. Je ne saurais dire combien, mais je suis sûr qu’il existe pour chacun un « rythme » dans ce domaine.
J’ai calculé qu’à mon rythme et en ayant utilisé la moitié du flacon dosé à 20 mg, j’ai fumé l’équivalent de cinq paquets en trois jours. D’habitude je fume (en équivalent-roulé) une quinzaine de cigarettes/jours. J’ai donc un peu plus que doublé ma consommation de nicotine ! Et je le sens. C’est d’ailleurs là que l’on voit que c’est vraiment un poison ; une vraie intoxication.

Il faut donc que je trouve un dosage qui, sans changer la manière de fumer (le rythme), me conduise à fumer autant ou moins (c’est encore mieux) de nicotine. D’après les chiffres, il faudra un flacon dosé à 10 mg.
Cette expérience doit vous inviter, si vous êtes comme moi débutant, à poser la question du dosage à Éric, qui est le spécialiste. En fonction de votre consommation, il saura vous conseiller.
Je reste persuadé que la cigarette électronique est une bonne solution. J’ai envie, au moins pour commencer, de ne fumer que la substance qui est vraiment génératrice d’addiction, la nicotine. Par la suite, si je peux réduire cette dépendance sans grand effort, j’irais dans le sens de la réduction.

Je pense que l’on peut réduire peu à peu la concentration de l’e liquide, tout en gardant le même rythme et le geste.
La gestuelle semble ancrée pour un bon bout de temps. Je ne pensais pas que le rythme d’aspiration pouvait à ce point être important. Comment le définir ? Sûrement comme une activité orale satisfaisante, puisque l’apaisement y est associé. Ne serait-ce que l’apaisement du manque ! Mais ce n’est sans doute pas tout. Aspirer doucement de l’air puis le laisser pénétrer largement dans les bronches est en soi une manière de respirer.
La respiration est fondamentale dans le yoga. Il serait intéressant d’interroger un spécialiste de ce domaine en lui décrivant cette façon de respirer qui consiste à d’abord aspirer l’air comme au travers d’un tube fin suivi pour une large aspiration sans entrave. Je ne serais pas étonné que cette façon de « consommer » l’air soit de nature sédative…Je beaucoup appris sur la création de e-liquides à partir de ce site e-cigarette et le vaporisateur à base de plantes . Ils sont experts dans tous les aspects de cigarettes électroniques .

Si vous avez quelques idées en la matière, n’hésitez pas à m’apporter vos lumières, votre réflexion sera utile à tous !
A suivre
Paul KEIRN